Chercheurs au microscope dans le laboratoire cellulaire

Recherche

Nous offrons aux patients atteints de cancer la possibilité de participer à des études cliniques. Les patients peuvent ainsi participer activement aux progrès des traitements contre le cancer et bénéficient d'un contrôle de qualité supplémentaire par l'équipe de l'étude et le comité d'éthique. Les essais cliniques permettent également d'avoir accès aux médicaments les plus récents.

Vous trouverez ici des informations sur notre recherche :

Les thérapies de demain sont issues des études d'aujourd'hui !

Nous offrons à nos patients la possibilité de participer à des études cliniques. Nous vous garantissons ainsi que vous serez traités selon l'état le plus moderne de la science et dans le respect des exigences de qualité les plus élevées. Notre offre d'études est très large et va de l'évaluation de la qualité de vie aux nouvelles approches thérapeutiques et aux médicaments prometteurs pour différentes maladies cancéreuses, en passant par les mesures d'accompagnement thérapeutique.

Votre médecin traitant en oncologie se fera un plaisir de vous aider. Si aucune étude n'entre en ligne de compte pour vous pour le moment, il se peut toutefois qu'une étude adaptée à votre cas soit ouverte à un stade ultérieur du traitement.

Oui, la participation à chaque étude est absolument et exclusivement volontaire. Ne décidez de participer que lorsque toutes vos questions ont été clarifiées et que vous êtes sûr(e) de vous. Si vous décidez de ne pas participer à une étude, cela ne change rien à votre traitement ultérieur.

En règle générale, vous continuerez à être suivi par votre médecin actuel pendant votre participation à l'étude. Il se peut que vous rencontriez également le médecin responsable de l'étude à l'hôpital universitaire. Il est également possible que vous soyez en contact avec l'équipe de l'étude.

Non ! Avant d'être réalisée, chaque étude est examinée par la commission d'éthique des deux Bâle(www.ekbb.ch). L'objectif de cet examen indépendant est de s'assurer qu'aucun patient n'est exposé à des risques inutiles. Comme tout traitement (dans le cadre d'une étude ou non) peut comporter des risques/effets secondaires, vous serez informé(e) précisément des risques éventuels. Avant de vous décider à suivre un traitement, évaluez si le rapport bénéfices/risques vous convient personnellement.

Non. Les coûts du traitement que vous auriez reçu en dehors de l'étude (traitement standard) seront facturés comme d'habitude à la caisse maladie. Les frais supplémentaires occasionnés par la participation à l'étude ne sont pas facturés.

Oui, vous pouvez interrompre votre participation à l'étude à tout moment, sans avoir à vous justifier. L'interruption de l'étude n'a aucune influence sur la poursuite de votre traitement en oncologie.

Renseignez-vous d'abord pour savoir s'il existe une étude adaptée à votre cas, en vous adressant vous-même ou en demandant à votre médecin de contacter l'équipe de l'étude : PD Dr Dr Sacha Rothschild sacha.rothschild@usb.ch ou Céline Jenni celine.jenni@usb.ch . Certaines études ne peuvent être réalisées qu'à l'hôpital universitaire. Cela signifierait que vous transféreriez votre traitement à l'hôpital universitaire pour la durée de votre participation à l'étude. Une fois l'étude terminée, vous serez à nouveau suivi par votre médecin actuel.

Modulation immunitaire et cancer : implications pour de nouvelles thérapies anticancéreuses

Il est de plus en plus reconnu que les cancers sont reconnus par le système immunitaire et que, dans certaines circonstances, le système immunitaire peut contrôler ou même éliminer les tumeurs.

Récemment, ce concept a été réinvesti par de grands essais cliniques, démontrant une amélioration de la survie globale et, surtout, des réponses durables. Ce succès a fourni une preuve claire que l'immunothérapie antitumorale a une large efficacité sur un large éventail de malignités, grâce à son potentiel de bénéfices cliniques importants et durables. Des perspectives intéressantes d'augmentation de l'efficacité incluent des thérapies combinées avec des thérapies ciblées et des agents cytotoxiques. D'une manière particulière, les deux peuvent moduler les réponses immunitaires et augmenter l'immunité de l'hôte. Par exemple, des agents sélectionnés augmentent l'immunogénicité des cellules cancéreuses mourantes, inhibent la fonction des populations localement immunosuppressives et déclenchent la maturation DC.

Nous étudions les mécanismes de l'immunité antitumorale dans une variété de modèles de souris différents, y compris des modèles de tumeurs syngéniques immunocompétentes et génétiquement modifiées, conçues pour porter des mutations dans des gènes connus pour être impliqués dans les cancers humains. Ces modèles offrent une plate-forme pour perturber expérimentalement le microenvironnement tumoral, en utilisant différents agents antitumoraux et en fournissant des informations accrues sur leurs effets immunostimulants, qui sont actuellement mal définis. L'objectif de notre recherche est d'améliorer notre compréhension des capacités immunomodulatrices des thérapies anticancéreuses et d'ouvrir la voie à une conception rationnelle d'algorithmes de traitement combinant des agents antitumoraux avec l'immunothérapie.

L'accent est mis sur la recherche et le développement de stratégies de traitement, de cibles et de plateformes de livraison dans le cadre d'essais précoces en oncologie médicale.

En collaboration avec le Centre de recherche clinique (CCRC) de notre division, nous avons des programmes en cours visant à créer un pipeline d'agents qui peuvent être mis en œuvre en clinique. Dans les projets translationnels, nous cherchons à définir les prédicteurs des réponses thérapeutiques et à comprendre le mécanisme des réponses et des résistances au traitement, et donc à définir de nouvelles cibles potentielles pour l'immunothérapie du cancer. Les programmes incluent les vaccins contre le cancer, les médicaments immunomodulateurs, les anti-monoclonaux et les nanoparticules telles que les immunoliposomes.

En collaboration avec le département de radiologie et de médecine nucléaire (Prof. Wild), un programme est axé sur les radiopeptides contre les récepteurs peptidiques. Afin de développer de manière optimale de nouveaux agents anticancéreux tels que les immunothérapeutiques, nous réalisons des essais in vitro pour étudier la manière dont ces composés modulent les populations d'effecteurs humains dans les tissus tumoraux fraîchement excisés, imitant ainsi fidèlement la situation trouvée chez les patients cancéreux. Ce programme est réalisé en collaboration avec le département de chirurgie thoracique (Prof. Lardinois), le département de gynécologie (Prof. Heinzelmann) et le département de pathologie (Prof. Bubendorf, Prof. Dirnhofer).

Photo de laboratoire

Chef de groupe de recherche

5c815f38-548f-470f-81aa-024ed3906592

Prof. Alfred Zippelius

Co-Chefarzt

Medizinische Onkologie FMH, Mitglied Tumorzentrum, Leiter Labor Tumorimmunologie

Hauttumore, Thoraxtumore, Immuntherapie

Afficher le profil

Membres du laboratoire

644709a3-fa31-46b2-a06d-304fa7963e13

Dr. Maryam Akramisomeabozorg

Postdoc

Afficher le profil

00647387-e5f0-4562-859f-9dac86337f69

Mélanie Buchi

Lab Technician

Afficher le profil

b63a60d8-f22c-431f-89e8-b3166c426311

Irene Fusi

PhD student

Afficher le profil

e7302551-dca8-4503-969a-e8b5f684e42f

Petra Herzig

Lab Manager

Afficher le profil

d10c8d81-ef88-4192-ad2f-a39e1b39130a

Nicole Oelgarth

PhD student

Afficher le profil

5b6e44d3-5eaa-4518-8c57-57036bf6c58c

Dr. Asmita Pant

Postdoc

Afficher le profil

c3e6e3a3-e00c-400e-83c8-c3d296bd1732

Elisa Preto

PhD student

Afficher le profil

a2ca4ad8-c7bc-4b17-8297-ef69787b654b

Clara Serger

PhD student

Afficher le profil

a0b0b63f-ff1b-4178-b066-7f4adec8822d

Dr. Xiaoyun Li

Postdoc

Afficher le profil

19123873-a09a-4935-938c-b4f38bc89ac7

Dr. Thanh Thuy Luu

Postdoc

Afficher le profil

Fürst , Jonas

Jonas Fürst

PhD student

Afficher le profil

Tundo, Sofia

Sofia Tundo

PhD student

Hôpital universitaire de Bâle

  • Pathologie
    Prof. Dr. med. Bubendorf
    Prof. Dr. med. Dirnhofer
    Dr. med. Savic
  • Chirurgie thoracique
    Prof. Dr méd. Lardinois
  • Clinique de gynécologie
    Prof. Dr. med. Heinzelmann


Université de Bâle

  • Prof. Dr. med. Christoph Hess
    Immunobiologie, Département de biomédecine

  • Prof. Daniel Pinschewer, docteur en médecine
    Virologie expérimentale, Département de biomédecine

Collaborations académiques nationales

  • Prof. Dr. med. Kirsten Mertz
    Institut de pathologie et département de chirurgie viscérale, Liestal
  • Prof. Dr. med. Robert Rosenberg
    Institut de pathologie et département de chirurgie viscérale, Liestal
  • Prof. Dr Sai Reddy
    Department of Biosystems Science and Engineering, ETH Zurich
  • Prof. Dr Ping-Chi Ho
    Department of Fundamental Oncology, UNIL Lausanne
  • Prof. Dr Steinmetz
    Institut Paul Scherrer, Villigen


Collaborations académiques internationales

  • Prof. Dr. med. Lothar Tietze
    Pathologie, Lahr-Ettenheim (D)
  • Prof. Dr Christoph Rader
    Department of Cancer Biology, Scripps Research Institute Florida (USA)
  • Prof. Dr Zlatko Trojanoski
    Institute of Bioinformatics, Université médicale d'Innsbruck (Autriche)

  • Gillian Griffiths
    Camebridge Institute for Medical Research (UK)

  • Eric Vivier
    Marseille Université (France)



Collaborations industrielles

National & International

  • F. Hoffmann-La Roche, Bâle, Suisse
  • MedImmune, Cambridge, UK
  • T3 Pharma, Allschwil, Suisse
  • Bright Peak Therapeutics, Bâle, Switzerland
  • Vector BioPharma , Bâle, Suisse

Articles récents et revues 2023

Articles récents et revues 2022

Articles récents et revues 2021

  • Voabil P, de Bruijn M, Roelofsen L, Hendriks S, Brokamp S, van den Braber M, Broeks A, Sanders J, Herzig P, Zippelius A, Blank C, Hartemink K, Monkhorst K, Haanen J, Schumacher T, Thommen D. An ex vivo tumor fragment platform to dissect response to PD-1 blockade in cancer. Nature Medicine.(2021), doi.org/10.1038/s41591-021-01398-3
  • Bonilla W, Kirchhammer N, Marx A, Kallert S, Krzyzaniak M, Lu M, Darbre S, Schmidt S, Raguz J,Berka U, Vincenti I, Pauzuolis M, Kerber R, Hoepner S, Günther S, Magnus C, Merkler D, Orlinger K, Zippelius A, Pinschewer D. Heterologous arenavirus vectorprime-boost overrules self-tolerancefor efficient tumor-specific CD8 T cell attack. Cell Reports Medicine.(2021), doi.org/10.1016/j.xcrm.2021.100209
  • Brücher D, Kirchhammer N, Smith S, SchumacherJ, Schumacher N, Kolibius J, Freitag P, Schmid M, Weiss F, Keller C, GroveM, Greber U, Zippelius A, Plückthun A. iMATCH : an integrated modular assemblysystem for therapeutic combinationhigh-capacity adenovirus gene therapy. Thérapie moléculaire. (2021), doi.org/10.1016/j.omtm.2021.01.002
  • Trüb M, Zippelius A. Structures lymphoïdes tertiaires comme biomarqueur prédictif de la réponse aux immunothérapies anticancéreuses. Front Immunol.(2021), doi:10.3389/fimmu.2021.674565
  • Natoli M, Herzig P, Pishali Bejestani E, Buchi M, Ritschard R, Kenneth Lloyd G, Mohanlal R, Tonra J, Huang L, Heinzelmann V, Trüb M, Zippelius A, Kashyap A. La plinabuline, une chimiothérapie ciblant les microtubules distincts, favorise la polarisation des macrophages M1-Like et l'immunité anti-tumorale. Front. Oncol. (2021), doi : 10.3389/fonc.2021.644608

Laboratoire d'immunologie du cancer
Département de biomédecine
Hebelstrasse 20
4031 Bâle

Tél. +41 61 265 23 55
cancerimmunology@usb.ch

  • Monique Dornonville de la Cour
  • Fonds national suisse de la recherche scientifique
  • Fondazione San Salvatore
  • Ligue contre le cancer des deux Bâle
  • Ligue suisse contre le cancer
  • Fondation Sassella
  • Fonds de recherche de l'Université de Bâle
  • Fondation d'immunothérapie (USB)
  • Focus sur l'innovation en thérapie cellulaire


Nous tenons à remercier les donateurs présents et passés de notre laboratoire !

Leyla Don
Technicien de laboratoire jusqu'en octobre 2023
Now : Associé de recherche - Novartis, Bâle

Dr. Markus Germann
PostDoc jusqu'en juin 2023
Now : PostDoc - Roche, Bâle

Dr. Laura Fernandez Rodriguez
PostDoc jusqu'en février 2023

Dr. Marcel Trefny
PostDoc jusqu'en novembre 2022
Now : PostDoc - LMU, Kobold Lab, Munich


Dr. Marina Natoli
PostDoc jusqu'en août 2022
Now : Senior Scientist - Astra Zeneca, Camebridge


Claudia Gärtner-Pelham
Technicienne de laboratoire jusqu'en mai 2022
Now : unknown

Dr. Nicole Kirchhammer
PostDoc jusqu'en janvier 2022
Now : Associate Director Immunology - Vector Biopharma


Dr. Marta Trüb
PostDoc jusqu'en août 2021
Now : Group Leader and Associate Director - Numab Therapeutics AG, Wädenswil


Dr. Yang Liu
PostDoc jusqu'en janvier 2021
Now : Scientist - Novartis Suisse


Beatrice Dolder-Schlienger
Technicienne de laboratoire jusqu'en décembre 2020
Now : Retraité

Dr. Abhishek Kashyap
Chef de projet jusqu'en mai 2020
Now : Directeur - Cancer Immunology and Immune Modulation, Boehringer Ingelheim


Florian Rosentreter
Technicien jusqu'en février 2020
Now : Technicien - Roche Bâle


Dr. Elham Pishali
PostDoc jusqu'en janvier 2020
Now : Investigator - Translational Medicine, Novartis Bâle


Dr. Daniela Thommen
PostDoc jusqu'en avril 2018
Now : Junior Group Leader - The Netherlands Cancer Institute, Amsterdam


Dr. Lucia D'Amico
PostDoc jusqu'en mars 2018
Now : Head of Laboratory - TargImmune Therapeutics, Bâle


Dr. Sandra Kallert
PostDoc jusqu'en janvier 2018
Now : Principal Scientist - Oncology Translational Research, Novartis Bâle


Dr. Michal Stanczak
Étudiant en doctorat jusqu'en 2018
Now : PostDoc - Max Planck Institute of Immunology and Epigenetics, Allemagne


Dr. Franziska Uhlenbrock
PostDoc jusqu'en décembre 2017
Now : Senior Scientist - Symphogen, Denmark


Dr. Philipp Müller
Labhead jusqu'en mars 2016
Now : Executive Director/Investment Manager - Boehringer Ingelheim Venture Fund, Allemagne


Dr. Jens Schreiner
Postdoc jusqu'en 2016
Now : Spécialiste FAMH en immunologie - Unilabs, Zurich


Dr. Matthias Kreuzaler
PostDoc jusqu'en octobre 2015
Now : PostDoc - Institut de biologie infectieuse, Hôpital universitaire de Bâle


Dr. Narasimha Rao Uda
PostDoc jusqu'en décembre 2015
Now : Senior Research Associate - Université de Genève


Dr. Kea Martin
Étudiant PhD jusqu'en juin 2015
Now : Scientist - Polyneuron Pharmaceuticals, Bâle


Dr. Sébastien Wieckowski
PostDoc jusqu'en 2015
Now : Senior Scientist - Haute école des sciences de la vie, Roche Bâle

Cibler les glycans pour améliorer l'immunité anticancéreuse
Notre objectif principal est d'améliorer l'immunothérapie pour les patients cancéreux en utilisant des modèles de tumeurs in vitro et in vivo transposables, en effectuant des analyses corrélatives des patients traités par immunothérapie et en réalisant des essais cliniques interventionnels précoces (voir également le lien vers Medical Oncology).

L'un de nos axes de recherche porte sur le rôle des glycannes et des récepteurs de liaison aux glycannes dans l'immunité anticancéreuse. Les glycans peuvent être les médiateurs d'importantes interactions avec les cellules immunitaires et la manipulation des glycans et des récepteurs de liaison aux glycans (lectines) présente un grand potentiel d'amélioration des réactions immunitaires anti-tumorales. Les interactions médiées par les glycanes en immunologie du cancer sont considérablement sous-explorées et pourraient être utilisées pour améliorer l'immunité anticancéreuse. Notre groupe a étudié l'interaction entre les glycans qui contiennent des acides sialiques (siaologlycans) et leur interaction avec les récepteurs siglec sur les cellules immunitaires et ont démontré que cette voie peut être ciblée pour augmenter la stimulation des cellules T et le contrôle des tumeurs. Les objectifs actuels comprennent l'amélioration de l'immunothérapie du cancer par la modification des glycans dans le microenvironnement tumoral et des glycans de produits cellulaires pour les thérapies cellulaires adoptives, y compris les cellules T génétiquement modifiées.

Un autre objectif de notre groupe est d'améliorer le blocage des points de contrôle immunitaires et les thérapies cellulaires adoptives en étudiant les mécanismes et les modèles de résistance à ces thérapies. À cette fin, nous étudions le microenvironnement tumoral ainsi que la circulation des cellules immunitaires chez les patients subissant un blocage du point de contrôle immunitaire ou un transfert de cellules T adoptives. Les voies identifiées sont ensuite étudiées en laboratoire pour leur potentiel en tant que nouvelles cibles pour améliorer les réponses immunitaires antitumorales.

Thérapie cellulaire pour les cancers solides
La thérapie cellulaire adoptive avec des TIL (lymphocytes infiltrant les tumeurs) pour les patients atteints de mélanome a été développée il y a plusieurs années aux NIH. Les essais cliniques ont montré des taux de réponse élevés et très encourageants en fonction du stade et de la sélection des patients. Nous avons établi et étendu un protocole pour le traitement des patients atteints de mélanome réfractaires à l'immunothérapie standard avec des inhibiteurs de points de contrôle (et l'inhibition de BRAF/MEK chez les patients mutés BRAF).

Notre premier essai clinique prévu comprend un protocole d'expansion classique adapté et l'application d'IL-2 après le transfert TIL adoptif. En outre, nous effectuerons un blocage de PD-1 après l'arrêt du traitement par IL-2 afin de rendre le microenvironnement tumoral plus permissif pour les cellules T attaquant la tumeur.

Notre programme nous permettra d'étendre cette option de traitement à d'autres types de tumeurs. En outre, nous travaillons à l'amélioration des protocoles d'expansion et à l'expansion spécifique des cellules T reconnaissant les tumeurs. Enfin, le programme permettra également une traduction directe des nouvelles thérapies à base de cellules T modifiées génitalement dans les premiers essais cliniques.

Image de groupe

Chef de groupe de recherche

711ab237-1769-4f1c-a5a8-de6344d45e56

Prof. Heinz Läubli

Leitender Arzt / Leitung Klinische Forschung

medizinische Onkologie FMH, allgemeine Innere Medizin FMH, Mitglied Tumorzentrum, Forschungsgruppenleiter Tumorimmuntherapie, DBM und DKF 

Hirntumore, Hauttumore, Thoraxtumore, Immuntherapie

Afficher le profil

Membres du laboratoire

2067b9d8-51c8-4582-92fa-f7906dd63ebd

Dr. Filip Filipsky

Postdoc

Afficher le profil

81fd5d94-65f1-4063-b1f2-75e88fd3b50c

Dr. David König

Oberarzt / Leitung Klinische Forschung

medizinische Onkologie FMH, allgemeine Innere Medizin FMH, Leitung klinische Forschung

Thoraxtumore, zelluläre Therapien

Afficher le profil

2f086b13-3e6c-4e0a-854e-2910cfb9babc

Dr. Luana Frias Guerra

Postdoc

Afficher le profil

eb1123e9-fb6c-4fa9-a0a7-c4981b3521d5

Jessica Häusel

BMA

Afficher le profil

608f1c17-eb41-4b46-a3a8-b14174eff8ae

Rafael Lopes

PhD Student

Afficher le profil

2307d418-f09c-4fca-b596-dc9eb0117e33

Dr. Takeo Maeda

Scientist

Afficher le profil

773a6c42-608e-4564-854f-1a39d3f13654

Johanna Nimmerfroh

PhD Student

Afficher le profil

edd8c4da-871d-44c2-9739-3d7e009001ff

Aleksandra Nonic

wiss.Mitarbeiterin

Afficher le profil

95d5c545-02bd-437c-8edc-2caf27283a70

Reto Ritschard

Head of Production

Afficher le profil

206115e4-1d61-4a4f-9928-14422799e4bd

Dr. Natalia Rodrigues Mantuano

Project Leader

Afficher le profil

1631fa2b-833b-4e0a-bc53-1edc2462196c

Michael Sandholzer

PhD Student

Afficher le profil

e39242d3-58e3-4deb-8d53-d6873c46bb47

Helen Thut

GMP Laboratory Coordinator

Afficher le profil

0ea7a2e0-0a14-443d-80a7-fd1e3896bfb1

Andreas Zingg

PhD Student

Afficher le profil

Groupe de recherche du professeur Viviane Hess

L'objectif du groupe de recherche est d'optimiser les thérapies médicamenteuses contre le cancer. Dans le cadre d'études interdisciplinaires, l'accent est mis sur des questions de recherche pertinentes pour les patients concernés et leurs proches :

  • les effets secondaires peuvent-ils être réduits par des mesures de soutien ?
  • Y a-t-il des groupes de patients qui profitent particulièrement d'un traitement (caractéristiques cliniques, biomarqueurs) ?
  • Comment les patients évaluent-ils eux-mêmes l'utilité d'un traitement (patient-reported outcomes) ?

Soutenu par le Fonds national suisse (FNS-FP PP00P3_139155/1), le groupe cherche à savoir si des interventions non médicamenteuses peuvent améliorer l'effet des chimiothérapies. Cette question est examinée de manière prospective dans trois études :

Un programme de gestion du stress basé sur le web pour les patients atteints de cancer nouvellement diagnostiqués(www.stress-aktiv-mindern.ch). Une étude randomisée, contrôlée par liste d'attente.

Équipe : Corinne Urech, Astrid Grossert, Sandra Scherer, Judith Alder, Jens Gaab, Thomas Berger, Viviane Hess

Contact : stream@usb.ch

Soutenu par la Recherche suisse contre le cancer

Stress, activité physique et survie chez les patients atteints de glioblastome multiforme nouvellement diagnostiqué et chez leurs partenaires (TOGETHER) : une étude de cohorte prospective multicentrique.

Équipe : Katrin Conen, Regula Schüpbach, Mira Katan, Mirjam Christ-Crain, Katharina Rentsch, Ralf Bayreu, Viviane Hess

Centres : USB, Hôpital universitaire de Zurich (M. Weller), Hôpital cantonal de Lucerne (S. Hofer)

Soutenu par la Recherche suisse contre le cancer

Influence d'un programme d'activité physique structuré pendant la chimiothérapie chez des patients atteints d'un cancer colorectal avancé nouvellement diagnostiqué sur le contrôle de la tumeur et les symptômes : une étude randomisée. ACTIVE-2/SAKK 41/1

Équipe : Benjamin Kasenda, Barbara Handschin, Ralph Winterhalder, Ruud Knols, Jacques Hochstrasser, Peter Suter, Josef Thaler, Karin Ribi, Catherine Berset, Martin Bigler et SAKK CC. Équipe de translation : Cathrin Balmelli, Christoph Berger, Andreas Wicki, Reto Ritschard et Viviane Hess.

Centres : environ 20 centres en Suisse, Autriche (AGMT).



Cette étude est menée en collaboration avec la Schweiz. Arbeitsgemeinschaft für klinische Krebsforschung (SAKK) et soutenue par le FNS, la Fondation Nora Van Meuven et le Département de médecine de l'USB.

Équipe

65b0257f-2e1d-4e36-8560-5853c610a227

Prof. Dr. Viviane Hess

Leitende Ärztin

FMH Innere Medizin, FMH Medizinische Onkologie

Medizinische Zentren Bauchtumorzentrum

Afficher le profil