Krebs ist eine komplexe Krankheit – entsprechend umfassend und spezialisiert ist dessen Behandlung. Grundsätzlich gilt immer die maximale Vernichtung von bösartigen Tumorzellen. Gleichzeitig werden Nebenwirkungen und allfällige Langzeitfolgen berücksichtigt, um eine bestmögliche, langfristige Lebensqualität anzustreben. Um diese Balance herzustellen, lautet unser Credo bei der Behandlung: So viel wie nötig – so wenig wie möglich.

 

Dabei liegt unser Augenmerk nicht nur auf medizinischer, sondern auch auf psychologischer Ebene: Ein Tumor weckt in betroffenen Frauen oft grundlegende Ängste und Zweifel. Im Gynäkologischen Tumorzentrum nutzen wir die verschiedenen Ansatzpunkte, welche die Interdisziplinarität eines Zentrums ermöglicht, und gehen gynäkologische Tumoren auf umfassende und nachhaltige Weise an. Wir machen uns stark im Kampf gegen Tumoren, und wir machen Frauen dabei stark.



Flyer Gynäkologisches Tumorzentrum Umfassende Behandlung bei Tumoren der weiblichen Geschlechtsorgane

Häufige Fragen zum Thema Krebs der weiblichen Genitalien

Wie wirkt sich die Bestrahlung des Vulvatumors auf den Intimbereich aus? – Diana Cascais

Es juckt und brennt im Intimbereich. Könnte eine Krebserkrankung oder eine Krebsvorstufe vorliegen? – Dr. Dorothy Huang

Vulvakarzinom: Wie kann es entstehen und warum bemerkt man es nicht? – Prof. Viola Heinzelmann

Werde ich durch die Operation geheilt? – PD Dr. Celine Montavon

Warum soll ich zu einer Psychoonkologin? – Dr. phil. Corinne Urech

Häufige Fragen zum Thema Krebs der weiblichen Genitalien

Wie wirkt sich die Bestrahlung des Vulvatumors auf den Intimbereich aus? – Diana Cascais

Es juckt und brennt im Intimbereich. Könnte eine Krebserkrankung oder eine Krebsvorstufe vorliegen? – Dr. Dorothy Huang

Vulvakarzinom: Wie kann es entstehen und warum bemerkt man es nicht? – Prof. Viola Heinzelmann

Werde ich durch die Operation geheilt? – PD Dr. Celine Montavon

Warum soll ich zu einer Psychoonkologin? – Dr. phil. Corinne Urech

Häufige Fragen zum Thema Krebs der weiblichen Genitalien

La consultation génétique est une consultation spécialisée destinée au dépistage précoce et à la prophylaxie du cancer du sein ou de l’ovaire. Elle peut être particulièrement utile si l’un de vos proches a déjà développé l’un de ces cancers. Vous trouverez ci-dessous des informations sur les questions fréquemment posées:

Les gènes d’un être humain sont une sorte de «livre de cuisine» pour notre corps. Ils donnent à nos cellules des informations sur la façon dont les différentes protéines sont produites et déterminent l’apparence et le fonctionnement de notre organisme. Parfois, les gènes subissent des mutations, ce qui modifie la production des protéines. Ces mutations ou erreurs peuvent entraîner un risque particulièrement élevé de développer une maladie. Le test génétique est une méthode d’investigation qui permet de déterminer si quelqu’un est porteur d’un certain risque.

Inscription en ligne
Ligue contre le cancer de Bâle
Gestion des rendez-vous

 

Inscription par téléphone
Hôpital universitaire de Bâle, Radiologie de diagnostic mammaire
Du lundi au vendredi, de 8h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00
+41 61 265 91 50

Il y a deux gènes qui affectent particulièrement le risque personnel de cancer du sein ou de l’ovaire. Ces gènes sont appelés BRCA1 et BRCA2 pour «Breast Cancer Gen» (gène du cancer du sein) 1 et 2. Les femmes chez lesquelles ces deux gènes sont modifiés présentent un risque particulièrement élevé de cancer du sein ou de l’ovaire. Même les hommes atteints de telles mutations ont un risque accru de cancer du sein. Outre les cancers du sein et de l’ovaire, des cancers de la prostate et du pancréas peuvent également survenir chez les personnes présentant ces mutations génétiques.

Les gènes se transmettent d’une génération à l’autre. Les tests génétiques sont donc particulièrement recommandés pour les femmes dont de proches parents sont atteints d’un cancer du sein, de l’ovaire, de la prostate ou du pancréas, afin de déterminer si elles ont des formes anormales des gènes «Breast Cancer». En particulier, le test génétique peut s’avérer utile lorsque deux parents proches ou plus sont atteints d’un cancer du sein ou de l’ovaire, en particulier lorsqu’un membre de la famille présente à la fois un cancer du sein et un cancer de l’ovaire, ou que ces formes de cancer apparaissent dans plus d’une génération de la famille.
Cependant, une accumulation importante de tumeurs dans la famille ne signifie pas toujours que les gènes anormaux sont à l’origine de la maladie.

Avant de procéder à un test génétique, il est impératif de demander conseil à un professionnel. Lors d’une telle consultation, vous découvrirez ce que les résultats peuvent signifier pour vous et votre famille. Nous vous soutenons également avec empathie dans la gestion des émotions que vous pourriez ressentir.

Toutes les personnes atteintes d’une mutation génétique ne sont pas forcément atteintes d’un cancer. Le fait de savoir qu’on est porteur d’une mutation génique peut faire peur, mais aussi éliminer les doutes. En effet, il existe des moyens de réduire considérablement le risque de cancer grâce à des mesures préventives. 

 

Des examens de dépistage spécialisés réguliers et des examens gynécologiques préventifs aident à détecter rapidement un éventuel cancer et à le traiter plus facilement. De plus, la prise de certains médicaments pendant une période définie peut aider à vous protéger contre une maladie. Des interventions chirurgicales telles que l’ablation des ovaires et des trompes et éventuellement des seins peuvent également être envisagées à titre prophylactique. Le choix des mesures dépend de l’âge et de la situation, et nous vous conseillerons avec empathie sur ces différentes possibilités.

 

Leitung

bb924b4a-9125-45b9-a9de-318ae8ce518d

Prof. Dr. med. Dr. phil. nat. Karl Heinimann

Stv. Ärztlicher Leiter

Medizinische Genetik

Leitung Labor Molekulargenetik

Team

d7753579-9dc3-4681-9934-9123ce3fb19f

PD Dr. Nicole Bürki

Kaderärztin

Frauenklinik

Genetische Beratung

73995e12-83ce-4612-90ea-58fcddbc029f

Lea Klein

Pflegefachfrau

Gynäkologie und Gynäkologische Onkologie

346bf14a-7e69-42a6-bffa-8496bd08069f

Dr. Dörte Schaefer-Rohr

Spezialärztin Gynäkologie und Gyn. Onkologie

Frauenklinik

59283a22-7747-46eb-b8ad-eca3b268e9c0

Eveline Schönau

Pflegefachfrau

Gynäkologie und Gynäkologische Onkologie

Contact

Tél. +41 61 265 93 33
Fax +41 61 265 90 37
gyn.genetik@usb.ch

Il existe différentes pathologies tumorales gynécologiques qui peuvent affecter les caractéristiques sexuelles internes et externes des femmes. Certaines de ces affections gynécologiques surviennent principalement à un âge avancé, tandis que d’autres peuvent apparaître chez des femmes plus jeunes et être favorisées par des antécédents héréditaires, le style de vie et d’autres facteurs.

Nous traitons les patientes atteintes des tumeurs suivantes:

Ce type de cancer n’apparaît généralement qu’à un âge avancé, mais des femmes plus jeunes peuvent aussi en être atteintes. Le cancer de l’ovaire ou de la trompe ne provoque généralement pas d’inconfort au début et n’est donc que rarement détecté tôt. Les premiers symptômes peuvent inclure:

 

  • Sensation de lourdeur et troubles digestifs 
  • Troubles anormaux du cycle 
  • Écoulement sanguin entre les menstruations ou après la ménopause
  • Au stade avancé: Gonflement de l’abdomen dû à l’accumulation d’eau

 

Ce type de cancer n’apparaît généralement qu’après la ménopause. Les premiers signes peuvent être des saignements anormaux, irréguliers ou exceptionnellement importants. Une échographie régulière de la cavité utérine permet généralement de détecter la maladie à un stade précoce. 

 

Le dépistage du cancer par un frottis, également appelé test Pap, permet une détection précoce de ce type de cancer. Dans de nombreux cas, un traitement précoce permet d’éviter le développement d’un cancer.

Le cancer avancé du col de l’utérus se manifeste souvent par les symptômes suivants:

 

  • Saignements irréguliers, par ex. après des rapports sexuels
  • Saignements après une activité sportive comme le vélo, l’équitation, etc.

 

L’origine de ce type de cancer se situe en dehors des ovaires, mais les propriétés de la tumeur sont similaires à celles du cancer de l’ovaire.

 

 

Le cancer du vagin est un type de cancer rare qui ne provoque généralement des symptômes qu’à un stade avancé de la maladie. Les premiers signes sont une augmentation de l’écoulement vaginal ou des saignements inhabituels en dehors des règles. Toutefois, ces symptômes peuvent également avoir des causes bénignes, c’est pourquoi il est recommandé de consulter un médecin spécialiste. Les autres symptômes incluent des difficultés à uriner ou des douleurs dans le dos et les jambes si les racines nerveuses de la moelle épinière sont affectées.

Ce type de cancer touche surtout les femmes ménopausées. Les symptômes les plus fréquents sont des démangeaisons et éventuellement des durcissements ou taches au niveau des lèvres. 

Chaque cancer est différent. Les possibilités de traitement sont également très variées. En collaboration avec d’autres spécialisations, nous élaborons une combinaison thérapeutique individuelle pour chaque patiente et nous l’adaptons en permanence. L’objectif est de détruire les cellules cancéreuses (approche curative) ou de retarder leur croissance (approche palliative).

Nous proposons une offre thérapeutique globale. Outre la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie, des services de soutien tels que la psycho-oncologie et les médecines complémentaires peuvent être d’une grande utilité pour le bien-être de la patiente. Nous proposons également différentes plateformes pour échanger et gérer les éventuels effets secondaires, par exemple le Café entre femmes ou le cours de maquillage «Look Good, Feel Better».

Pour le traitement, nous appliquons les différentes méthodes seules ou combinées. Les différentes étapes du traitement peuvent être effectuées simultanément ou successivement.

Si la suspicion d’une tumeur gynécologique est confirmée, la première étape du traitement est généralement une intervention chirurgicale. L’objectif est toujours l’élimination maximale de la tumeur tout en préservant au mieux la qualité de vie. Ces interventions sont effectuées par des oncologues gynécologiques spécialement formés à cet effet. Les spécialistes peuvent examiner la tumeur à l’aide d’un échantillon de tissu pendant l’opération et instaurer les étapes de traitement appropriées.

 

Lors d’une chimiothérapie, les patientes reçoivent des médicaments qui inhibent la division des cellules cancéreuses et donc leur croissance. Les médicaments sont généralement administrés par perfusion selon un nombre prédéfini de cycles et des intervalles spécifiques.

Une chimiothérapie peut être administrée avant une intervention chirurgicale pour réduire la taille de la tumeur et améliorer ainsi les chances de réussite de l’intervention. Après une intervention chirurgicale et/ou une irradiation, la chimiothérapie sert à tuer les éventuels restes tumoraux. Elle peut également servir au suivi à long terme et à l’amélioration de la qualité de vie.

Selon la dose et la composition nécessaires, les médicaments attaquent non seulement les cellules cancéreuses, mais aussi les cellules saines, en particulier celles qui se divisent rapidement. Il s’agit notamment des cellules des racines des cheveux, de la muqueuse intestinale et des cellules sanguines. Cela peut entraîner des effets secondaires tels que perte de cheveux, nausées et diarrhée. Cependant, d’autres médicaments peuvent atténuer ou même prévenir ces effets secondaires.

Lors de ce traitement, des radiations puissantes sont dirigées vers la tumeur. Elles endommagent les cellules cancéreuses, qui ne peuvent plus se diviser et meurent. L’intensité et la fréquence de l’irradiation dépendent du cancer et du traitement.

 

Comme pour la chimiothérapie, l’irradiation peut également agir sur les cellules saines. Cela peut entraîner temporairement des effets secondaires et des troubles, mais contrairement aux cellules cancéreuses, les cellules saines se rétablissent dans une large mesure.

Outre les trois piliers fondamentaux que représentent la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie, l’immunothérapie des cancers prend de plus en plus d’importance et fait donc l’objet de recherches intensives. La recherche sur cette thérapie porte sur la réactivation des lymphocytes T épuisés par les cellules cancéreuses. L’objectif est de mobiliser les défenses de l’organisme, ce qui, en combinaison avec d’autres traitements, peut améliorer les chances de guérison.

 

En 2015, le Centre des tumeurs de l’Hôpital universitaire a créé un réseau de compétences en immunothérapie afin de mettre en commun les connaissances spécifiques dans ce domaine et de les utiliser pour prendre des décisions thérapeutiques appropriées.

Certaines offres de médecine complémentaire peuvent contribuer à améliorer la qualité de vie en complément des traitements, pendant ou après la phase thérapeutique anticancéreuse. Ces thérapies ne visent pas à guérir le cancer, mais l’acupuncture et les massages, par exemple, peuvent améliorer le bien-être général et avoir un effet de soutien.

 

Les offres de médecine complémentaire peuvent être choisies de manière à soulager les symptômes ou les effets secondaires éventuels, sans pour autant réduire les chances de guérison.

 

Consultation en médecines complémentaires et intégratives
Lors d’un entretien individuel, nous répondons de manière ciblée à vos besoins et souhaits personnels et élaborons ensemble un concept thérapeutique individuel et global¬. Nous mettons l’accent sur votre participation aux décisions concernant votre processus de guérison, l’activation de vos facultés d’auto-guérison et de votre système immunitaire ainsi que l’amélioration de votre qualité de vie. Dans le choix des méthodes complémentaires, nous accordons une attention particulière aux interactions possibles avec la médecine classique universitaire. Nos spécialités sont les suivantes: acupuncture / médecine traditionnelle chinoise, hypnothérapie / la médecine holistique / thérapie par l’harmonie du corps et de l’âme, thérapie nutritionnelle, thérapie par le mouvement, yoga, massage énergétique et aromathérapie.

 

Contact
Dr Isabell Ge
Chef de clinique en médecines complémentaires
Innovation ciblée sur les «Cancers de la femme»

 

Vers le dépliant

Le Centre des tumeurs gynécologiques vous propose, en complément du traitement médical, un suivi psycho-oncologique ciblé. Sous la forme de conseils, nous vous aidons à retrouver votre équilibre émotionnel, votre sécurité et vos repères, ainsi qu’à mieux gérer vos inquiétudes et vos angoisses. Vous pouvez bénéficier de ce soutien aussi bien pendant votre hospitalisation que pendant le suivi ambulatoire.

 

Plus d’informations

Les soins post-tumoraux ont lieu tous les 3 mois pendant 2 ans, puis tous les 6 mois jusqu’à 5 ans, puis tous les ans jusqu’à 10 ans. Les patientes sont ensuite libérées des soins post-tumoraux. Les patientes reçoivent un passeport de suivi et, dans la mesure du possible, sont prises en charge conjointement/en alternance par le gynécologue, l’oncologue ou le médecin de famille.

Une tumeur qui se développe dans une zone intime peut s’accompagner de nombreuses émotions négatives, telles que l’anxiété, l’inquiétude ou la honte. Nous sommes spécialisés dans les questions qui en découlent et nous accompagnons les patientes tout au long du processus de la maladie, depuis le diagnostic jusqu’à la phase de suivi post-tumoral. Dans ce cadre, nous offrons des conseils éclairés sur les effets et les conséquences des traitements, et nous discutons avec la patiente d’une éventuelle modification de la perception corporelle après toute intervention chirurgicale. Une consultation auprès de nos infirmiers permet de discuter des préoccupations, des incertitudes et des questions relatives au rétablissement de la sexualité féminine. La consultation est complétée par un entretien téléphonique avec notre infirmière spécialisée APN (= Advanced Practice Nurse).

264315df-dcac-4421-a312-22fe0c284528

Diana Cascais

Pflegeexpertin APN

Gynäkologie u.Gyn.Onkologie

Les troubles gynécologiques s’accompagnent parfois de troubles de la vidange de la vessie et de pertes involontaires d’urine. Notre infirmière spécialisée APN en gestion de la continence est formée sur les questions connexes et accompagne les patientes et leurs proches sur les thèmes de la gestion quotidienne, des dispositifs pour l’incontinence, des loisirs et des voyages, etc.

Rapport d’expérience d’une patiente et commentaires du Prof. Viola Heinzelmann-Schwarz – Vidéo
www.unispital-basel.ch/tumorzentrum/krebsinfotag2021/
«Long term Ovarian Cancer Survivor Viola Heinzelmann»

 

 

Consultation en médecines complémentaires et intégratives
Lors d’un entretien individuel, nous répondons de manière ciblée à vos besoins et souhaits personnels et élaborons ensemble un concept thérapeutique individuel et global¬. Nous mettons l’accent sur votre participation aux décisions concernant votre processus de guérison, l’activation de vos facultés d’auto-guérison et de votre système immunitaire ainsi que l’amélioration de votre qualité de vie. Dans le choix des méthodes complémentaires, nous accordons une attention particulière aux interactions possibles avec la médecine classique universitaire. Nos spécialités sont les suivantes: acupuncture / médecine traditionnelle chinoise, hypnothérapie / la médecine holistique / thérapie par l’harmonie du corps et de l’âme, thérapie nutritionnelle, thérapie par le mouvement, yoga, massage énergétique et aromathérapie.

 

Vers le dépliant

ac61009c-1da1-4577-b654-6b97ce44eba7

Dr. Isabell Xiang Ge

Oberärztin

Brustzentrum

Accompagnement infirmier
En cas de cancer du petit bassin, notre équipe d'infirmières spécialisées vous conseille et vous soutient. Nous répondons à vos questions concernant les effets de la maladie et son traitement. Notre offre comprend: des conseils sur la gestion des symptômes liés au cancer et aux effets secondaires du traitement, en particulier pendant et après la radiothérapie, des conseils sur les soins de la peau et des cicatrices, un soutien en cas de modification de l’apparence, la possibilité d’entretiens en cas d’incertitude ou de difficultés psychiques, la gestion des changements sur le plan de la sexualité et des mesures de rééducation ainsi que l’aide à l’élaboration de stratégies de gestion de la vie quotidienne.

 

Vers le dépliant

264315df-dcac-4421-a312-22fe0c284528

Diana Cascais

Pflegeexpertin APN

Gynäkologie u.Gyn.Onkologie

Esthétique, massages, conseils énergétiques
La chimiothérapie a souvent des conséquences négatives sur les patientes. Ces conséquences ne sont pas toujours visibles de tous — peu de gens remarquent les nausées ou la fatigue — mais l’atelier d’esthétique «Look Good Feel Better» s’attaque aux conséquences visibles.

777bcf8f-a820-49b7-a39e-9bddde6dc600

Marion Boeglé

Kosmetikerin / Masseurin

Gynäkologie u.Gyn.Onkologie

Yoga
Les effets du yoga sont très complexes et peuvent aider à rétablir l’équilibre interne. L’objectif est de soulager les effets secondaires pendant le traitement oncologique et même après l’arrêt du traitement. Ainsi, le yoga peut apporter un soutien précieux en cas d’épuisement, de troubles du sommeil, d’anxiété, de dépression, de sautes d’humeur ou de troubles ménopausiques¬. 

La pratique du yoga suit la tradition de Desikachar (viniyoga) et s’adapte individuellement aux possibilités et aux besoins de la participante. Les restrictions physiques ne constituent pas un obstacle à la participation aux cours collectifs. Aucune expérience préalable du yoga n’est nécessaire.

6a652e5e-b3fc-4d26-ab2d-0fca4668133f

Christina Klanke Mag. art., MPH

Departementsfachleitung Pflege/MTT

Departement Theragnostik

Look Good Feel Better
La chimiothérapie a souvent des conséquences négatives sur les patientes. Ces conséquences ne sont pas toujours visibles de tous — peu de gens remarquent les nausées ou la fatigue — mais l’atelier d’esthétique «Look Good Feel Better» s’attaque aux conséquences visibles.

Leitung

eafef51d-bd4e-4743-80c8-0d1f1f071f3e

PD Dr. Céline Montavon Sartorius

Leitende Ärztin

Gyn. Onkologie, Leiterin Gynäkologisches Tumorzentrum

04a36b53-5ddf-4b57-93d1-e1a07c5b488c

PD Dr. Markus Gross

Stv. Chefarzt

Radioonkologie

Stv. Leiter Gynäkologisches Tumorzentrum

Afficher le profil

Zentrumskoordination

5ca702ff-607b-43bd-9c0b-7859f1f44677

PD Dr. Fabienne Schwab

Kaderärztin

Brustklinik

Gynäkologische Onkologie und Senologie

Leitungsgremium

d6d0500b-f369-4920-95dd-7cd53d2cfc10

Prof. Daniel Boll

Stv. Chefarzt Radiologie und Nuklearmedizin

Leitung abdominelle und onkologische Diagnostik, med. Dienstleistung

264315df-dcac-4421-a312-22fe0c284528

Diana Cascais

Pflegeexpertin APN

Gynäkologie u.Gyn.Onkologie

Dobbie, Michael

Dr. Michael Dobbie

d402c623-1d24-4445-9600-dd25d7c857d0

Dr. Sandra Eckstein

Leitende Ärztin

Palliative Care

bb924b4a-9125-45b9-a9de-318ae8ce518d

Prof. Dr. med. Dr. phil. nat. Karl Heinimann

Stv. Ärztlicher Leiter

Medizinische Genetik

126d9795-e485-4b02-be59-4bffef060fe0

Prof. Viola Heinzelmann-Schwarz

Co-Leiterin Frauenklinik

Chefärztin Gynäkologie/Gyn. Onkologie

a48ef27a-2610-40ed-b6df-66b8ea301683

Dr. Jörg Dieter Humburg

Chefarzt

Frauenklinik

81fd5d94-65f1-4063-b1f2-75e88fd3b50c

Dr. David König

Oberarzt / Leitung Klinische Forschung

medizinische Onkologie FMH, allgemeine Innere Medizin FMH, Leitung klinische Forschung

Afficher le profil

059300e5-3ecd-4b70-b6cf-5dfc15667146

Prof. Simone Münst Soysal

Kaderärztin

Pathologie

03192d31-f27e-4cf5-aa11-e51f66fcf8b1

Prof. Wilhelm Ruppen

Kaderarzt

Schmerzmedizin

cb129a8b-0b68-45cc-9b7b-6d0ae243739c

Dr. phil. Corinne Urech

Leitende Psychologin

Gynäkologische Sozialmedizin und Psychosomatik

Afficher le profil

d7413aa1-4fe4-4fcc-a46d-9985e5df3b27

Dr. Yves van Roon

Leitender Arzt

Frauenklinik

Zertifizierung