Sous l’égide du Centre des tumeurs cérébrales, des spécialistes de différentes disciplines collaborent afin d’offrir aux patients et aux médecins qui nous les adressent un accès aisé à un diagnostic et un traitement de haute qualité des tumeurs cérébrales. Il s’agit d’abord d’un diagnostic rapide et complet, suivi de la présentation des résultats obtenus lors de notre comité consultatif interdisciplinaire sur les tumeurs. Ce dernier discute des modalités de traitement disponibles et élabore un concept thérapeutique adapté aux attentes du patient.

 

L’information et la prise en charge complètes du patient sont au cœur de ces décisions lors de l’évolution de la maladie. Cela comprend, outre le traitement médical, un large éventail d’offres thérapeutiques complémentaires, par ex. un accompagnement psychologique ainsi que des mesures physiothérapeutiques, ergothérapeutiques et logothérapeutiques.

Zunächst geht es um eine zügige und umfassende Diagnostik, daran schliesst sich die Vorstellung der erhobenen Befunde in unserem interdisziplinären Tumorboard an. In diesem werden die zur Verfügung stehenden Behandlungsmodalitäten diskutiert und ein an die Vorstellungen der Patientin, des Patienten angepasstes Therapiekonzept erarbeitet.

 

Im Zentrum steht die umfassende Information und Betreuung der Patientin, des Patienten; dies beinhaltet im weiteren Krankheitsverlauf neben der ärztlichen Behandlung auch ein breites Spektrum an zusätzlichen Therapieangeboten wie z.B. psychologische Begleitung sowie physio-, ergo- und logotherapeutische Massnahmen.

En principe, nous faisons la distinction entre les tumeurs du tissu cérébral lui-même (tumeurs propres au cerveau) et les tumeurs des structures annexes du cerveau, telles que la dure-mère, ainsi que les propagations d’autres tumeurs (métastases) dans le cerveau. Cette distinction est importante, car elle entraîne des différences fondamentales dans les possibilités de traitement et les pronostics individuels.

Ce type de tumeurs cérébrales se caractérise par une croissance rapide et destructrice dans le cerveau. Les personnes qui en souffrent sont généralement d’âge moyen à avancé. Les symptômes sont souvent une défaillance aiguë des fonctions cérébrales, telles que la parole ou la motricité.

Cette tumeur cérébrale se caractérise par une croissance lente, généralement sur plusieurs années. Cela peut entraîner un déplacement des fonctions cérébrales vers d’autres régions du cerveau («plasticité» du cerveau). Le gliome de faible degré touche souvent des adultes jeunes ou d’âge moyen. Les premiers symptômes sont souvent des crises d’épilepsie.

Ces tumeurs partent de la dure-mère, se développent généralement lentement et n’infiltrent pas le cerveau. De ce fait, il est souvent possible de les retirer complètement par voie chirurgicale. Elles touchent le plus souvent des patients d’âge moyen à avancé, et leur diagnostic est parfois fortuit dans le cadre de l’investigation d’autres maladies. L’éventail des symptômes est varié et comprend des troubles neurologiques, des crises d’épilepsie et des modifications de la personnalité.

Les tumeurs d’autres organes peuvent également implanter des tumeurs dans le cerveau. Les métastases cérébrales peuvent se produire individuellement, c’est-à-dire de manière isolée, ou dans plusieurs endroits du cerveau, c’est-à-dire de manière multiple.  Cette subdivision est importante pour déterminer les modalités thérapeutiques prometteuses et envisageables.

Ces tumeurs se révèlent souvent longtemps après leur apparition, à travers une détérioration de la vue et/ou des perturbations hormonales, par exemple en modifiant les proportions corporelles ou en provoquant un écoulement de lait chez des femmes qui n’allaitent pas.  Des problèmes aigus peuvent survenir, par exemple, en raison d'une hémorragie dans la tumeur, ce qui peut entraîner une perte rapide de la vue. 

 

Il s’agit souvent de tumeurs bénignes appelées schwannomes vestibulaires, qui se développent à partir de la gaine des nerfs de l’équilibre et grossissent à la base du crâne. Les symptômes sont souvent une déficience auditive unilatérale, voire une perte auditive, des bruits dans l’oreille (acouphènes) dus à la proximité anatomique du nerf auditif, et/ou des troubles de l’équilibre et des vertiges.

 

La forme de traitement la plus courante est la chirurgie. La radiothérapie et la chimiothérapie sont également possibles. Dans des cas particuliers, il existe d’autres options thérapeutiques, telles que la médecine nucléaire, les champs alternatifs électriques, etc. Nos activités de recherche sur les tumeurs cérébrales permettent également à de nombreux patients de participer à une étude thérapeutique.

L’objectif du traitement chirurgical de la tumeur est idéalement l’élimination complète d’une tumeur. Lorsque cela n’est pas possible, par exemple en cas de croissance invasive de la tumeur, la réduction la plus importante possible de la masse tumorale est recherchée. Différents procédés électrophysiologiques sont utilisés pour préserver les fonctions cérébrales essentielles pendant l’opération; pour certaines tumeurs, il est judicieux de retirer la tumeur alors que le patient est éveillé.

 

Dans certains cas, la radiothérapie est la forme de traitement la plus prometteuse pour traiter une tumeur. Bien souvent, la radiothérapie est utilisée après une intervention chirurgicale pour traiter le tissu tumoral résiduel. La radiothérapie peut également être employée pour traiter les tumeurs récidivantes dans des régions difficilement accessibles en chirurgie.

Dans le cas de tumeurs cérébrales, la chimiothérapie est souvent associée à une radiothérapie après une intervention chirurgicale, en particulier pour les tumeurs du tissu cérébral. On utilise en général des substances bien tolérées, de sorte que la chimiothérapie puisse être administrée à domicile sous forme de comprimés. Pour les tumeurs récidivantes, il existe plusieurs autres méthodes chimiothérapeutiques qui peuvent être utilisées sans radiothérapie ou chirurgie antérieures ou concomitantes.

Le diagnostic d’une tumeur cérébrale entraîne de grandes incertitudes tant pour les patientes et patients que pour leurs proches. Nous attachons de l’importance à l’implication continue des proches et à la promotion de la qualité de vie individuelle de chaque patient.

 

Nos priorités sont les suivantes:

 

  • Collaboration étroite avec la logopédie, l’ergothérapie et la physiothérapie, la psycho-oncologie
  • Réunions thérapeutiques régulières avec la participation de tous les spécialistes
  • L’équipe soignante est spécialement formée sur les thèmes de la douleur, de l’aphasie, de la communication et des soins palliatifs

 

Leitung

39a8310e-8595-4d71-9363-f5a3f52dcf2d

PD Dr. Dominik Cordier

Leitender Arzt

Neurochirurgie

Afficher le profil

04a36b53-5ddf-4b57-93d1-e1a07c5b488c

PD Dr. Markus Gross

Stv. Chefarzt

Radioonkologie

Stv. Leiter Gynäkologisches Tumorzentrum, Stv. Leiter Hirntumorzentrum

Afficher le profil

Leitungsgremium

f1598dff-4bc7-4990-a387-45a46f50c37d

Prof. Emanuel Christ

Leitender Arzt

Endokrinologie, Diabetologie & Metabolismus

Afficher le profil

7a8eba98-afaa-4fe4-abdf-6d3c7b5f0f51

Prof. Dr. rer. nat. Sven Cichon

Leiter

Medizinische Genetik

d402c623-1d24-4445-9600-dd25d7c857d0

Dr. Sandra Eckstein

Leitende Ärztin

Palliative Care

a95c232e-a32b-4cf8-9e6e-db5e305f5117

Sabrina Elia, M.Sc.

Psychologin

Psychosomatik

Afficher le profil

f819a43b-45ab-4454-9a44-2e043ad71cb2

Prof. Stephan Frank

Leitender Arzt und Fachbereichsleiter Neuro- und Ophthalmopathologie

Pathologie

Mitglied Tumorzentrum , Neuro- und Muskelpathologie, Molekularpathologie

cb8f669b-928d-4e43-bfab-6ce8799c8380

Prof. Jörg Halter

Leitender Arzt

Hämatologie

711ab237-1769-4f1c-a5a8-de6344d45e56

Prof. Heinz Läubli

Leitender Arzt / Leitung Klinische Forschung

medizinische Onkologie FMH, allgemeine Innere Medizin FMH, Mitglied Tumorzentrum, Forschungsgruppenleiter Tumorimmuntherapie, DBM und DKF 

Hirntumore, Hauttumore, Thoraxtumore, Immuntherapie, Krebsimmunologie

Afficher le profil

92d98ef0-7ba4-4a1d-95ca-a7077f3bb956

Jerry Lavorgna

Leiter IPM – Sozialdienst

Integriertes Patientenmanagement

b109c9d5-59d9-4530-bfbb-45dc6eb07124

Dr. Johanna Lieb

Kaderärztin, stv. Leitung Neuroradiologie, Mitglied Tumor- und MS-Zentrum

Radiologie und Nuklearmedizin

e611fa7b-2ec7-4f67-b164-8303f5e67829

PD Dr. Johannes Lorscheider

Oberarzt

Neurologie

Stv. Leiter Neurologische Poliklinik, Multiple Sklerose Zentrum

Afficher le profil

2ec24a0c-db83-4599-8c21-ee6e2859d761

Prof. Luigi Mariani

Chefarzt und Stv. Klinikleiter

Neurochirurgie

Afficher le profil

a1135ef1-deef-4082-a528-0ed735cae9bc

Prof. Dr. phil. Dr. med Damian Wild

Leitung Nuklearmedizin

Radiologie und Nuklearmedizin

Radiologie und Nuklearmedizin, Zentrum für neuroendokrine und endokrine Tumore, Wirbelsäulenzentrum

Afficher le profil

6b9b96d1-56aa-4fcd-91a0-16dc78823f14

Doris Würmli

Pflegeexpertin

Chirurgie B3.3

Wirbelsäulenzentrum

Kontakt

Sekretariat
Tel. +41 61 265 39 05

Zertifizierung